Interview - 10/2022

Le nouveau portail de la science de CERN

Par Marsel Paraev

Fondé en 1954, le CERN désigné sous l’acronyme « Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire » est l’un des plus grands et des plus prestigieux laboratoires scientifiques du monde. Il a pour vocation la physique fondamentale, la découverte des constituants et des lois de l’Univers. Cette organisation, située à Genève, en Suisse, a lancé en 2019 la construction d’un centre d’éducation et de communication scientifiques destiné au grand public appelé « Portail de la science ». Nous sommes allés à la rencontre du chef de projet, Monsieur Patrick Geeraert, pour connaître les détails de sa mission.

Pouvez-vous nous dévoiler en quelques mots la mission de votre projet de Portail de la science ? En quoi il consiste, quelles activités il proposera et à qui il sera destiné.
Patrick Geeraert: Moins de 20 % des jeunes s’engagent dans des carrières scientifiques, c’est très insuffisant pour relever les défis auxquels nos sociétés doivent faire face. Le Portail de la science a pour but principal d’inspirer les jeunes générations et de partager la fascination pour la science. Le public cible va de 5 à 105 ans et plus ! Le projet a trois grandes composantes : les expositions, les labos dans lesquels les classes viendront participer à des ateliers et un grand amphithéâtre dans lequel nous organiserons des shows scientifiques et des événements. 

L’expérimentation fera-t-elle partie du programme éducatif ?
L’expérimentation est au cœur du programme scientifique dans les labos bien sûr mais aussi dans les expositions qui seront immersives et interactives.

Pouvez-vous nous parler d’une des idées de ce projet qui vous tient particulièrement à cœur ?
Pour susciter des vocations, les labos et les programmes scientifiques sont clés. Nous avons par exemple conclu un partenariat pour un programme en trois niveaux : brèves vidéos, cours en ligne, camps d’été au CERN. Mais il faut aussi convaincre les parents. Le Portail de la science s’adresse donc aussi à eux.

 

Vous voulez en savoir plus ? Téléchargez l’article complet ci-dessous

 

Moins de 20 % des jeunes s’engagent dans des carrières scientifiques, c’est très insuffisant pour relever les défis auxquels nos sociétés doivent faire face.


Autres sujets développés

06/2024

IBA GROUP, leader mondial de la protonthérapie, mais pas que…

Interview d’Olivier Legrain, CEO d’IBA Group, société cotée en bourse, leader mondial en médecine nucléaire et en protonthérapie.

Lire la suite

02/2024

Karel Plasman, expert en banque et finance

Interview de l'expert en banque et finance ayant fait carrière chez Citi, Rabobank et Visa.

Lire la suite