Interview - 10/2022

Le nouveau portail de la science de CERN

Par Marsel Paraev

Fondé en 1954, le CERN désigné sous l’acronyme « Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire » est l’un des plus grands et des plus prestigieux laboratoires scientifiques du monde. Il a pour vocation la physique fondamentale, la découverte des constituants et des lois de l’Univers. Cette organisation, située à Genève, en Suisse, a lancé en 2019 la construction d’un centre d’éducation et de communication scientifiques destiné au grand public appelé « Portail de la science ». Nous sommes allés à la rencontre du chef de projet, Monsieur Patrick Geeraert, pour connaître les détails de sa mission.

Pouvez-vous nous dévoiler en quelques mots la mission de votre projet de Portail de la science ? En quoi il consiste, quelles activités il proposera et à qui il sera destiné.
Patrick Geeraert: Moins de 20 % des jeunes s’engagent dans des carrières scientifiques, c’est très insuffisant pour relever les défis auxquels nos sociétés doivent faire face. Le Portail de la science a pour but principal d’inspirer les jeunes générations et de partager la fascination pour la science. Le public cible va de 5 à 105 ans et plus ! Le projet a trois grandes composantes : les expositions, les labos dans lesquels les classes viendront participer à des ateliers et un grand amphithéâtre dans lequel nous organiserons des shows scientifiques et des événements. 

L’expérimentation fera-t-elle partie du programme éducatif ?
L’expérimentation est au cœur du programme scientifique dans les labos bien sûr mais aussi dans les expositions qui seront immersives et interactives.

Pouvez-vous nous parler d’une des idées de ce projet qui vous tient particulièrement à cœur ?
Pour susciter des vocations, les labos et les programmes scientifiques sont clés. Nous avons par exemple conclu un partenariat pour un programme en trois niveaux : brèves vidéos, cours en ligne, camps d’été au CERN. Mais il faut aussi convaincre les parents. Le Portail de la science s’adresse donc aussi à eux.

 

Vous voulez en savoir plus ? Téléchargez l’article complet ci-dessous

 

Moins de 20 % des jeunes s’engagent dans des carrières scientifiques, c’est très insuffisant pour relever les défis auxquels nos sociétés doivent faire face.


Autres sujets développés

02/2024

Interview – TINC – La société d’infrastructure

TINC est une société d'investissement belge cotée en bourse, qui réalise des projets d'infrastructure en Belgique, aux Pays-bas, en Irlande et en

Lire la suite

10/2023

Twintag – La startup belge qui mise sur l’évolution des jumeaux numériques

Nous avons interviewé Alexander Carpentier, CEO de Twintag.

Lire la suite